TPC 2014 – Qualification
Au Golf Club de Chantaco

C’est finalement le dimanche 10 août que la phase qualificative de Chantaco du Trophée Philippe Chatrier s’est déroulée sous un beau soleil.

Des orages intempestifs le 20 juillet avaient contraint les dirigeants du club à annuler la compétition initialement prévue à cette date. Ils ont eu la gentillesse de bien vouloir la reporter au 10 août, avec bonheur car ce sont 118 participants (soit 26 de plus que le nombre d’inscrits le 20 juillet) qui se sont affrontés sur le superbe parcours de Chantaco.

Jean Garaïalde, l’immense champion français(1), nous a fait l’honneur et l’amitié de participer au Trophée.

Au cours de la remise des prix, honorée par la présence de Catherine Lacoste, elle aussi très grande championne(2), Véronique Smondack (présidente de Chantaco et fille de Catherine Lacoste) à remis à notre présidente un chèque de plus de 3500€!

Dans son discours, Véronique Smondack a tenu a préciser combien la mémoire de Philippe Chatrier comptait pour le club de Chantaco et tout particulièrement pour sa mère Catherine Lacoste.

Catherine Sabbag Nahoum, notre présidente et ambassadrice, a expliqué les tenants et aboutissants de la Fondation Philippe Chatrier et du Trophée, non sans insister sur l’aspect hautement symbolique du mariage du golf et du tennis en ce lieu mythique.

L’équipe vainqueure en brut avec le score de 62 est une équipe féminine composée de Sylvie Van Molle, hcp +0,7 (St Germain) et de Patricia Haas, hcp 7,2 (St Germain).

En net, avec un score de 59, ce sont Sébastien Roger, hcp 4,2 (Chiberta) et Alexandre Mérigot, hcp 16,3(PACA) qui l’emportent devant Eva Saulnier, hcp 0,9 (St Nom) et Arnaud Saulnier hcp 9,1 (Touraine).

Le jury a décidé d’attribuer deux prix spéciaux, eux aussi symboliques.

L’un à Guy Larcade (Chantaco), ancien entraîneur de tennis (formateur d’Henri Leconte entre autres) et ami de Philippe Chatrier, qui, âgé de 92 printemps, s’est « balladé sur le parcours malgré une sciatique! »(sic) et termine au milieu du classement!

L’autre aux deux plus jeunes participants, ils sont tous deux agés de 10 ans.

Pour terminer la remise des prix, c’est une petite main innocente qui a tiré au sort de nombreuses équipes présentes gagnantes de lots fournis par des donateurs locaux, un grand merci à eux.

Enfin, un coktail typiquement basque, composé de charcuterie offerte par la société Pierre Otéiza et de vins gracieusement proposés par Michel Billac organisateur des internationaux de Cesta Punta de St Jean de Luz, a formidablement bien conclu cette très belle journée.

Jean-Louis Calméjane

(1) Pour les non-initiés, Jean Garaïalde fut notamment 12 fois champion de France professionnel et vainqueur de bon nombre de grands tournois Européens dont l’Open de France en 1969. Mais sa plus grande victoire s’est sans doute construite en Suède à Stockolm où il emporta l’Open de Scandinavie en 1970 devant le très grand Jack Niklaus.

(2) Quant à Catherine Lacoste, elle est encore la seule championne amateur à avoir gagné l’US Open. Cela se passait en 1967 devant les meilleures professionnelles du monde, réalisant un triple exploit:1ère amateur, plus jeune joueuse et 1ère non américaine à remporter ce prestigieux tournoi. Cette année là elle remportera aussi l’US Amateur et le British Ladies (42 ans après la victoire de sa mère).
Elle avait commencé à s’illustrer en 1964 en décrochant le titre de championne du monde par équipe, en compagnie de Claudine Cros-Chatrier, Brigitte Varangot et Lally Segard.

Fondation Philippe Chatrier | Pour la lutte contre la maladie d'Alzheimer