La Fondation

Home » La Fondation

Le Comité Administratif de la Fondation Philippe Chatrier

Photo de la Page d'accueil de la Fondation Philippe CHATRIER
Remise de la bourse poste doctorale 2016 au Docteur Marion Tible

Bourses de la Fondation

Prix de la Fondation Philippe Chatrier
Marion Tible, lauréate de la bourse 
post doctorale  2016 .

Marion Tible, lauréate de la bourse post-doctorale 2016 .

Marion Tible est scientifique, de formation universitaire et titulaire d’une thèse en physiopathologie et biologie cellulaire. Ses travaux portent sur les voies de signalisation menant aux caractéristiques neuro-lésionnelles de la maladie d’Alzheimer. Elle étudie spécifiquement les biomarqueurs de la maladie, présents dans le liquide cephalo-rachidien et le sang, afin de développer de nouveaux outils diagnostiques et, à terme, thérapeutiques. Elle effectue actuellement ses recherches au sein de l’unité 942 de l’INSERM à l’hôpital Lariboisière et a développé une collaboration avec un centre d’excellence situé à l’hôpital universitaire Sahlgrenska à Göteborg. Ce laboratoire de recherche, dirigé par le Pr Kaj Blennow, est reconnu internationalement pour l’analyse de biomarqueurs des maladies neurodégénératives et dispose du savoir-faire indispensable à l’identification de nouvelles cibles diagnostiques. La bourse attribuée par la fondation Chatrier va financer son séjour d’un an en Suède où elle développera de nouvelles techniques de dosage et apportera de nouveaux outils permettant la détection précoce de la maladie d’Alzheimer permettant une prise en charge plus adaptée du patient..

Prix de la Fondation

Plus récemment, la Fondation a décidé de s’associer aux Prix médicaux décernés par la Fondation de France en attribuant un Prix de 5000€ récompensant les travaux de chercheurs de moins de 35 ans

Érika CECON Lauréate 2015, Prix de la Fondation de France

Érika CECON, lauréate 2015, Prix de la Fondation de France.

Érica CECON Lauréate 2015, Prix de la Fondation de France Post-doctorante au sein de l’équipe « Pharmacologie fonctionnelle et Physiopathologie des récepteurs Membranaires » à l’Institut Cochin, Érika a obtenu cette année le prix de la fondation Philippe Chatrier qui récompense un jeune chercheur pour son travail de recherche fondamentale ou clinique dans le domaine de la maladie d’Alzheimer. Son projet consiste à élucider le « Rôle des récepteurs membranaires dans la maladie d’Alzheimer ».

Gaël Nicolas, lauréat 2016, Prix de la Fondation de France.

Gaël Nicolas est un médecin spécialisé en neurologie et titulaire d’une thèse de sciences en génétique. Ses travaux portent sur les formes précoces de la maladie d’Alzheimer, qui touchent des patients avant l’âge de 65 ans. Il utilise le séquençage du génome entier pour identifier des variations génétiques qui sont contribuent au développement précoce de la maladie. Il a été formé au CHU et à l’université de Rouen et réalise actuellement une année dans le centre de recherche génomique de Nimègue (radboudumc, Pays-Bas), qui acquis une réputation internationale dans l’identification, l’analyse et l’interprétation des variations du génome. Son projet actuel est la suite logique des travaux entrepris à Rouen sous la direction du Dr Dominique Campion, et consiste en la recherche des mutations de novo (ou accidents génétiques) à l’origine de la maladie chez des malades jeunes sans antécédents familiaux..

Gaël Nicolas

Vocation et mode de fonctionnement

C’est peu après le décès de Philippe Chatrier des suites de la maladie d’Alzheimer que Jean-Philippe Chatrier créa la FONDATION PHILIPPE CHATRIER. A sa mort soudaine en juillet 2010, Catherine Sabbag-Nahoum, proche de la famille, prend le relais et devient présidente de la Fondation en poursuivant son développement et ses travaux, dans l’esprit et la volonté de cette œuvre caritative.

La Fondation Philippe Chatrier poursuit un double but :

  • entretenir la mémoire de celui qui fût un grand dirigeant de l’histoire du sport.
  • soutenir financièrement ceux qui luttent contre la maladie d’Alzheimer afin de permettre un diagnostic précoce de cette maladie pour la combattre le plus rapidement possible

Placée sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Philippe Chatrier fonctionne grâce aux soutiens de généreux donateurs (particuliers ou entreprises) et aux bénéfices réalisés à l’occasion d’évènements sportifs ouverts à tous, créés à cette fin.

Elle est conduite par une gouvernance de trois collèges d’administrateurs composée des personnalités de premier ordre – bénévoles issus du milieu médical, du monde sportif ou dirigeants d’entreprises – qui ont accepté de lui consacrer du temps et de mettre leurs compétences au service de cette grande cause pour la lutte contre la maladie d’Alzheimer.

La Fondation Philippe Chatrier, pour lutter contre ce fléau, coordonne divers travaux de recherche clinique.

Menée par une équipe de spécialistes sous la direction du professeur Joël Ankri, une première série de travaux au travers de techniques modernes d’imagerie cérébrale et en particulier d’IRM fonctionnelle (Imagerie par Résonance Magnétique) couplées à des tests neuropsychologiques, s’est poursuivie par le développement de tests se basant sur la réalité virtuelle couplée à des marqueurs biologiques.

Origine

Joueur de tennis, Champion de France en 1945, Philippe Chatrier participe à la Coupe Davis en 1948. Et en 1950, il raccroche ses raquettes pour devenir journaliste et pour fonder « Tennis de France ».
Toute sa vie a été consacrée à sa passion. Grâce à lui, en 1968, alors qu’il est vice-président de la FFT, Roland Garros fait sa révolution. Il ouvre le tournoi aux professionnels, jusque-là honnis par les amateurs. Cette année-là, alors que les pavés volent aux Quartier Latin, sur la terre battue, ce sont les missiles de Ken Rosewall et de Rod Laver qui enchantent 120.000 spectateurs. Les recettes suivent: 900.000 francs, trois fois plus que l’année précédente. Le tennis a fait sa mue.
Sur cette lancée, il devient un des piliers des instances tennistiques mondiales pendant 20 ans, en tant que Président des Fédérations Françaises et Internationales. Son action, pour le développement du tennis, est encore largement saluée aujourd’hui.
Au titre de cette reconnaissance, à sa disparition, le court central a été rebaptisé Court Philippe Chatrier.
Jean-Philippe-Chatrier-s-en-est-alle_article_landscape_pm_v8
Jean Philippe Chatrier créa la Fondation Philippe Chatrier pour soutenir la recherche sur la maladie d’Alzheimer, dont son père est décédé en 2000.
Dialoguiste, scénariste, il a également joué dans de nombreux films, notamment « Itinéraire d’un enfant gâté » réalisé par Claude Lelouch. Journaliste à Paris-Match, il a publié de nombreux ouvrages et prêté sa plume aux explorateurs aventuriers Mike Horn et Nicolas Vannier.
Les Administrateurs de la Fondation Philippe Chatrier sont honorés de poursuivre l’œuvre de Jean Philippe prématurément d’une crise cardiaque, à l’âge de 54 ans.

Conseil d’Administration

Ensemble, luttons contre la Maladie d’Alzheimer.

Bourses Fondation Philippe Chatrier

La Fondation Philippe Chatrier vient également de mettre en place une dotation de bourses permettant à de jeunes chercheurs de haut niveau d’aller poursuivre leur travaux dans un centre d’excellence en France ou à l’étranger.
Un chercheur peut ainsi développer un projet en y apportant ses compétences, y apprendre des techniques innovantes et aider au développement d’un réseau de relations scientifiques indispensables à la progression de la recherche qui ne peut être que pluridisciplinaire !

C’est ainsi qu’en 2012 deux lauréats, les docteurs Catherine MARQUEUR et Renaud LA JOIE ont reçu chacun de la Fondation Philippe Chatrier, une bourse de 30.000€ pour poursuivre respectivement leur projet de recherche aux universités de Columbia et de Berkeley aux Etats-Unis.

En 2013 la Fondation a décidé d’attribuer une bourse post doctorale de 30.000€ à Madame le Docteur CLAIRE PAQUET du centre Mémoire du groupe Hospitalier Saint-Louis-Lariboisiere, Université Paris Diderot.

En 2014, Le docteur Lara Migliaccio, neurologue et chercheuse, vient d’obtenir une bourse post doctorale de 30000€ attribuée par la Fondation « Philippe Chatrier ». Le dr Migliaccio travaille dans l’unité de recherche INSERM U 1127 à l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) ainsi que à l’Institut de la mémoire et de la maladie d’Alzheimer (IM2A), à l’hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris. Son projet de recherche vise à étudier les patients plus jeunes et atteints des formes atypiques de maladie d’Alzheimer. L’objectif est d’identifier les réseaux neuronaux vulnérables et ces qui sont, en revanche, résistants à la maladie, grâce à l’exploration combinée clinique, biologique, en neuroimagerie fonctionnelle et en TEP (avec traceurs pour plaques amyloïdes et protéine tau).

En 2015, la bourse post-doctorale de la Fondation Philippe Chatrier a été remise par la Présidente, Catherine Sabbag-Nahoum au docteur Audrey Gabelle-Deloustal, responsable du Centre mémoire de Montpellier, en présence de monsieur Jean Gachassin, Président de la fédération française de tennis, des membres de la fondation et du trophée Philippe Chatrier, dans les salons du stade Roland Garros.
La bourse a récompensé le docteur A.Gabelle-Deloustal pour ses travaux de recherche sur l’impact du sommeil et du système orexinergique sur la clairance de l’amyloïde dans la maladie d’Alzheimer et lui a permis d’intégrer le laboratoire du professeur Randall.J.Bateman à Saint-Louis,Missouri.U.S.A.

Parallèlement, également en 2015, la fondation a décidé de s’associer aux prix médicaux décernés par la Fondation de France en créant un prix de 5000€ destiné à un chercheur de moins de 35 ans, qui a été décerné à Erika CECON, post-doctorante dans l’équipe « Pharmacologie fonctionnelle et Physiopathologie des Récepteurs Membranaires « dirigée par Ralf Jockers, de l’Institut Cochin, pour son travail de recherche fondamentale ou clinique dans le domaine de la maladie d’Alzheimer.

Vous souhaitez nous soutenir pour nous aider dans notre mission ?